21 Rabi'ul-Akhar 1438 عربى | En | De | Id | Ru | اردو | Tr
Recherche Avancée
Facebook Twitter Youtube RSS
Dogmes Société et famille Transactions financières Morale et bienséance Délits et Justice Us et coutumes nouveautés Actes cultuels
Skip Navigation Links

Meurtre par pitié

    Quel est l'avis religieux relatif au meurtre par pitié, à savoir lorsque le malade sollicite son médecin de mettre terme à sa vie pour une extrême douleur ou un handicap ou bien lorsque le médecin décide, de lui-même qu'il vaut mieux mettre fin à la vie d'un malade que le laisser vivre handicapé ou en douleur pour toujours ?

       Allah – qu'Il soit Exalté – est le plus Clément envers Ses serviteurs. Il est le plus Compatissant envers l'homme que son père, sa mère et le monde entier.

Dans le Coran, Allah dit :
« Et votre divinité est une divinité unique, pas de divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux[1]. »
 
« Ma Miséricorde couvre toute chose[2]. »
 
Combien sont les versets qui traitent de ce sujet ainsi que les Hadiths qui mettent au clair ce sens !
 
1-      Le corps n’est pas la propriété de l’Homme :
 
Le corps qu'Allah a créé pour l'homme n'est pas une propriété personnelle dont l'homme dispose à sa guise. Mais, il s'agit d'un dépôt dont il sera entièrement responsable auprès d'Allah le Jour du Jugement. Allah dit :
 « Ne vous exposez pas, de votre propre initiative, à la perdition ; mais agissez de la manière la plus bienfaisante et judicieuse, Dieu aime les gens bons et judicieux[3]. »
 
2- Il n’est pas permis au malade de demander au médecin de mettre fin à sa vie :
En effet, le malade qui demande au médecin de mettre un terme à sa vie d'une manière ou d'une autre commet un acte de suicide (qu'Allah nous protège contre de tels actes infâmes). Dans leurs recueils authentiques, les deux cheikhs al-Boukhari et Muslim rapportent que le Prophète dit :
 « Quiconque se jette du haut d'une montagne pour mettre fin à sa vie, sera jeté au feu de l'Enfer pour y demeurer éternellement. Quiconque avale du poison pour trouver la mort, avalera éternellement le Supplice de l'Enfer. Quiconque se suicide en se frappant d'un morceau de fer, sera éternellement frappé par ce fer au ventre à l'Enfer[4]. »
 
3-      Il n’est pas permis au médecin de tuer un malade :
 
Le Prophète dit également :
« Un homme parmi ceux qui ont vécu avant vous, avait été atteint d'un abcès. Lorsqu'il a commencé à en éprouver la douleur, il arracha une flèche et le creva. Le sang ne cessa de s'écouler jusqu'à mort. A propos de cet acte, votre Seigneur dit : « Je lui ai interdit le Paradis[5]. »
 
Les Hadiths qui parlent de ce sujet sont, en effet, nombreux.
 
Mettre un terme à la vie d'un malade par un médecin est considéré comme un meurtre sans raison valable.
 
Allah dit :
« Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment[6]. »
 
Le Prophète dit :
 « Il n'est absolument pas permis de tuer un Musulman attestant qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah et que je suis le Messager d'Allah, sauf dans l'un des trois cas : la personne mariée qui commet l'adultère, la personne  qui commet un meurtre (volontaire) et celle qui renie sa religion et abandonne la communauté. »
 
Conclusion :

Par conséquent, le meurtre par pitié sous ces deux formes précitées est catégoriquement interdit. Il est compté comme l'un des grands péchés. Plusieurs Hadiths le prouvent. Les médecins doivent connaître qu'on ne doit pas désobéir au Créateur pour plaire au serviteur. Quels que soient les espoirs du malade, on ne doit pas le tuer sans droit.

 


[1]- Coran : sourate : al-Baqara. V. 163.
[2]- Coran : sourate : al-A’raf. V. 156.
[3]- Coran : sourate : al-Baqara. V. 195. 
[4]- Rapporté par al-Boukhari.
[5]- Rapporté par al-Boukhari et Muslim.
[6]- Coran : sourate : an-Nissa. V. 193.
Accueil A propos de Dar Demande de Fatwa Site Map Opinions et Suggestions Contacts